3e séminaire régional « Action » pour un mentorat des jeunes leaders africains.

0
350
views

Les jeunes leaders africains réunies au sein du Réseau des Enfants et Jeunes Africains pour les Droits Humains (REJADH) vont se rencontrer en séminaire au Kenya du 1er au 5 Octobre 2018. C’est dans le but de dynamiser les jeunes leaders (jeunes, influenceurs de jeunes et jeunes adultes) à réduire, prévenir et mettre fin aux violences basées sur le genre et à ses impacts négatifs sur les jeunes.

Les jeunes leaders Congolais membres du REJADH posent pour une photo

Au total 26 jeunes, filles et garçons, des 5 pays africains en conflit ou Sortie d’un Conflit, dont le Burundi, Mali, Somalie, Sud-Soudan et de la République Démocratique du Congo participent à ce forum des leaders régionaux dénommé « Action ».
Organisé par Arigatou International_Nairobi (AI_N) et Norwegian Church Aid (NCA), en collaboration avec Changemaker-Oslo et le Centre Elman pour la paix et les droits de l’homme, ces jeunes vont, pendant 5 jours, partager au tour du thème Mentorat : «Renforcement des capacités: Plaidoyer, Leadership, Lobbying, Networking, Partenariats» et qui va toucher l’identification des leçons apprises et bonnes pratiques dans divers aspects du plaidoyer.
« Ce séminaire d’Action est une opportunité pour nous d’apprendre encore plus et de bénéficier des expériences des autres leaders de la région parce que nous avons presque des problèmes communs mais aussi d’élargir le networking pour les jeunes leaders du Réseau REJADH » a souligné le congolais Blaise Ndola, venu de Goma et communicateur de ce réseau.
Pour les organisateurs ce séminaire, « Action » fait partie du travail à plus large échelle qu’ils ont déjà abordé dans le cadre du «Programme commun pour la Ratification et l’Implémentation des Politiques Continentales, Sous-Régionales et Nationales de lutte contre les Violences Basées sur le Genre (VBG) Concernant la Protection des Enfants et des Jeunes dans les Pays en Conflit et au Sortie d’un Conflit».
Ils veulent voir les jeunes leaders maximiser leur potentiel, de dynamiser les autres à devenir des agents de changement dans leurs communautés, de croire en un grand avenir sans VBG et à travailler pour l’obtenir.

Rappelons que ce réseau des jeunes et enfants africains pour le droits humains, REJADH, avait été créé par NCA et Arigatou et s’est concentré sur le plaidoyer pour réduire, prévenir et mettre fin aux Violences Basées sur le Genre (VBG) grace à sa campagne intitulée Mythe of Maputo.

Par la Rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here