Dénis Mukwegwe, prix Nobel de la paix 2018, deux citoyens congolais s’intrrogent sur le mérite qu’incarne cette distinction

0
458
views

Le prix Nobel de la paix décerné au gynécologue Denis Mukwege le 5 octobre dernier, n’a pas laissé indifférente l’opinion publique congolaise qui a salué ce mérite particulier.

-Par Jospin Hangi

ni
Deux citoyens congolais de la province du Sud-Kivu reviennent sur la considération qu’accordent les fils et filles de la R.D.C à cette distinction de crédit international du célèbre gynécologue congolais, qui a porté haut tout le pays par cette consécration.
Josef kafuka et Justin Kandanda, dans leur article  » prix Nobel de la paix 2018, hommages à un être d’exception », publié lundi 19 novembre dernier, ont rendus leurs dignes hommages au dénommé  » réparateur des femmes » et fournis d’amples explications sur le prix Nobel de la paix.
Ces deux citoyens congolais ont fait un tour sur les actions sociales et humanitaires menées par le Dr Mukwege, qui incarne aussi les valeurs citoyennes dignes de reconnaissance.  » Nous ne pouvons que saluer cette consécration suprême d’un compatriote, qui a tout sacrifié, par fois au risque de perdre sa vie, pour sauver des milliers de congolaises victimes de viols et violences sexuelles diverses… Le gynécologue de Panzi est un héro » soutiennent Josef Kafuka et Justin Kandanda.
Ces derniers, dans leur article, estiment que le courage, l’amour de la patrie et la détermination qui ont valus au Dr Mukwege le prix Nobel de la paix méritent plus de considération nationale. Ils pensent que le gynécologue n’a pas bénéficié des hommages dignes d’un prix Nobel de la part de Kinshasa.  » ailleurs, le lauréat du Nobel de paix est célébré car cela n’arrive pas tous les ans ici… C’est totalement méconnaître l’homme que de considérer cette consécration qu’il obtient aujourd’hui et les hommages qui s’en suivent comme une vulgarisation de tout son parcours » , s’indignent les deux fils du pays de Lumumba.
Le prix Nobel de la paix donné à Mukwege est une reconnaissance répondent-ils, et non une  » sanctification »
La distinction du docteur gynécologue Denis Mukwege n’a pas suscité que des hommages et réactions anthousiastes, car le Nobel congolais, était bien avant reproché par les autorités congolaises de « politiser » sa mission , pourtant humanitaires, suite à certaines de ses déclarations sur la situation politique de la R.D.C.  » Quoi de plus ordinaires qu’un médecin s’interroge sur l’origine, les causes d’une pathologie constatée dans son contexte d’intervention ! Quoi de plus normal que le même médecin propose après diagnostic, la voie vers la guérison ! Quoi de plus logique qu’il puisse solliciter le soutien nécessaire pour faire face au drame qui affecte non pas un patient mais des centaines des milliers des familles ! Ce médecin n’a t-il pas le droit de s’interroger ? Il ne doit pas parler ? Et dès qu’il explique, il politise sa mission ?  » S’interrogent Josef et Justin dans leur paradigme.
Comme pour confirmer l’axe de sa mission, non seulement de médecin, mais aussi comme activite des droits humains (particulièrement de la femme), le docteur Denis Mukwege avait dédier son prix  » aux femmes de tous les pays meurtries par les conflits et confrontées à la violence de tous les jours.
Dans leur article, Josef KAFUKA et Justin KANDNDA mettent à la disposition des lecteurs, une brève présentation du prix Nobel., de la fondation Nobel( institution privée créée en 1900 suite à la volonté d’Alfred Nobel à gérer les actifs mis à disposition par le testament ainsi que la propriété intellectuelle liée au prix Nobel) , du processus de sélection des lauréats du prix Nobel, etc.
Il faut noter que le prix Nobel de la paix2018, le docteur Denis Mukwege(63ans), est un gynécologue de l’hôpital de Panzi, en province du sud kivu où il soigne les femmes depuis 20 ans.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here