Lutte contre Ebola : les chauffeurs de bus tergiversent

0
496
views

Les chauffeurs de bus de la ville de Goma n’ont, jusqu’à présent, pas pris des mesures nécessaires et recommandées pour lutter contre la maladie à virus Ebola. Pourtant dans Goma, ville touristique de la RDC, la majorité de habitants utilisent cet engin de transport en commun.

Le bus est le transport en commun le plus utilisé en ville de Goma. Au moins 15 personnes peuvent entrer dans cet engin et se toucher facilement vu que les passagers s’assoient côte à cote. La maladie à virus Ebola peut facilement se transmettre.

Les chauffeurs n’ont pas encore commencé à mettre en place des mesures, ceux-ci attendent des mesures spécifiques.  » Moi je ne peux pas mettre un désinfectant pour mon bus. Je serais le seul à le faire. Si les autorités exigent cela à tous les bus moi aussi je le faire «  a révélé à Globaletudiant, Serge, chauffeur de la ligne Katindo-Ndosho.

La situation inquiète certains habitants qui se rappellent du premier cas découvert à Goma, un cas venu via un bus.  » Ces dernier temps je crains d’aller à bord d’un bus, je préfère la moto «  a confié Daniel, habitant de la commune de Karisimbi.

Les autorités politico-administratives de la province sont appelés à prendre des mesures communes pour tout les transports en communs. Ce qui va amener les conducteurs de transport en commun de s’impliquer aussi dans la lutte contre Ebola.

-Par David Kasi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here