Kinshasa: Le panel des experts de la société civile estime inopportune la marche du CLC

0
277
views

Le panel des experts de la société civile a exprimé ce 22 octobre 2019 à Kinshasa sa desolation, celle de voir le comité laïc de coordination (CLC) organiser une marche pacifique mal adaptée aux circonstances.

Dieudonné Mushahalusa président de cette structure de la société civile pousse certaines raisons et appelle le CLC à plus d’humanité.
Comme prévu le comité laïc de coordination (CLC) a tenu à Kinsasa son programme de marcher magnifiquement contre la corruption et l’impunité en République Démocratique du Congo. Une démarche contestée par le Panel des experts qui estime tout à d’abord que l’action n’était pas appropriée.
« A peine une année seulement, on commence des agitations? Les institutions installées sont encore fragiles » a souligné Dieudonné Mushagalusa, dans une interview accordée à GlobalEtudiant. « Le pays est en deuil avec plus de 50 morts le week-end dernier » soutient cet acteur de la société civile. Il rappelle qu’il n’y a aucune urgence d’organiser une marcher pour faire des réclamations sur un sujet qu’il a qualifié  »à contour flou. »
Il estime que le CLC devrait d’abord exploiter d’autres voies de contact, de dialogue de mémo avant de passer et de penser à la marche. Pour lui, Il serait sage d’attendre les conclusions ou à la limite faire des suivis au niveau de la justice.
Le pays a besoin de la production, on ne peut démobiliser les gens à travailler, juste pour justicier aux commanditaires inconnus qu’on peut bouger le pouvoir, regrette-t-il.
 » Les gens du CLC, avec l’organisation de la marche, l’opinion, la nation congolaise et les familles réprouvées retiennent qu’il n’ont pas la compassion à l’égard de leurs compatriotes mais plutôt la passion de manifestations pour la déstabilisation des institutions fraîchement installées au service d’une main inconnue » conclut Dieudonné Mushagalusa.

– Par Innocent Buchu

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here