Journée mondiale du théâtre 2020 : Le Covid-19 bloque les festivités à Goma

0
330
views

Pour cause de la pandémie du Corona Virus, Covid-19, qui se vit en RDC, la plateforme du théâtre du Kivu n’a plus célébré la journée mondiale du théâtre comme chaque 27 Mars depuis 1962 suite à la proposition de Arvi Kivimaa, de la nationalité finlandaise.

Composée de plusieurs comédiens et dramaturges de la ville touristique de Goma, la plateforme théâtre du Kivu avait tout prévu concernant les festivités de cette année.
C’était sans compter à l’inédite pandémie du Covid-19, qui a déjà fait 5 décès sur le territoire national.

 » On célèbre chaque année cette journée par des pièces de théâtres ponctuée par un cocktail parce que c’est la fête des artistes comédiens. Cette année on avait déjà préparé cela mais ça n’aurait pas lieu suite aux mesures prononcées par le président, dont celle de ne pas se réunir à plus de 20 personnes « , a fait savoir Mwami Ballan, chargé de communication de cette plateforme.
Toute fois, il appelle aussi à la population congolaise de  » respecter scrupuleusement les mesures prononcées par le président pour lutter contre la pandémie de corona, c’est le message que nous pouvons donner malgré qu’on a pas joué au théâtre, nous sommes les porte-paroles des sans voix « , a-t-il conclu.

Chaque année au 27 Mars, une personnalité du monde du théâtre ou une figure connue pour ses qualités de coeur et d’esprit est invitée à partager ses réflexions sur le thème du Théâtre et de la Paix entre les peuples. Traduit dans une vingtaine de langues, ce message est lu devant des dizaines de milliers de spectateurs avant la représentation du soir dans les théâtres de par le monde entier, imprimé dans des centaines de quotidiens et diffusés sur radios et télévisions sur les 5 continents.

Cette journée est régie par l’Institut international du théâtre ( IIT), qui est la plus importante organisation internationale non gouvernementale dans le domaine des arts de la scène ayant des relations formelles avec l’UNESCO.

-Par David Kasi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here