Etat d’urgence sanitaire : Le panel des experts de la Société Civile alerte sur le risque de la dérive dictatoriale en RDC

0
302
views

L’état d’urgence sanitaire déclaré par le chef de l’état en RDC pour limiter la chaîne de contamination au covid-19 qui se vit au pays a suscité plusieurs agitations dans la classe sociopolitique congolaise.

Dans une sortie médiatique, le président du sénat congolais avait estimé que l’état d’urgence proclamé par Felix Tshisekedi n’était conforme à la constitution.
Pour Alexis Tambwe Mwamba, le président devrait consulter les deux chambres du parlement avant de sortir cette décision.
Peu après, le 13 avril, la cour constitutionnelle a rendu l’arrêt R-CONST 1200 sur la conformité de l’ordonnance portant proclamation de l’état d’urgence sanitaire en RDC.

Eu égard ce qui précède, le panel des experts de la société civile a, dans une correspondance du mardi 21 avril 2020 à Kinshasa, manifesté sa crainte de voir les dérives dictatoriales s’installer progressivement au pays.
Cela fait suite à la publication de l’ordonnance sur la prorogation de l’état d’urgence pour 30 jours supplémentaires lu sur la chaine nationale le 19 avril dernier par le porte-parole du chef de l’état.

Pour le panel des experts de la société civile, cette publication n’a pas tenu compte des efforts de relaxation de la situation à la suite de la position de la présidente de l’assemblée Nationale. Jeanine Mabunda avait rendu compte des discussions, qui tendent vers l’attente, initiées par le chef de l’état à N’SELE en date du 14 avril sur les dispositions pratiques de la déclaration de l’état d’urgence sanitaire en RDC.
Le panel des experts de la société civile ne reste pas passif face à cette divergence autour des institutions de la république.

De la remise en cause par le président du sénat de la déclaration de l’état d’urgence en passant par l’arrêt de la cour constitutionnelle et le positionnement de la présidente de l’assemblée nationale à la nouvelle ordonnance du chef de l’état portant prorogation de l’état d’urgence, le panel des experts de la société civile voit une violation du principe de séparation des pouvoirs garanti par la constitution du pays.
‘’ le panel des experts de la société civile dénonce la violation du principe sacro-saint de séparation des pouvoirs consacré dans la constitution de 2006. Il ressort clairement dans cette ordonnance que le chef de l’état s’arroge le pouvoir d’ordonner la manière de fonctionner du parlement, ce qui porte atteinte aux libertés fondamentales. Ndr… le panel des experts de la société civile sollicite au président de la république d’œuvrer pour l’éclosion de la démocratie, la paix et la stabilité des institutions pour ne pas offrir aux ennemis de la Rdc, une occasion de douter sur nos capacités de bâtir une nation solide pour le progrès de tous les Congolais.
‘’ lit-on dans la correspondance.

Selon les informations de la présidence 24h après la publication de l’ordonnance, Félix Tshisekedi a introduit depuis le 17 avril dernier une demande de prorogation de l’état d’urgence sanitaire au parlement.
Les deux chambres devraient se réunir de manière séparée pour statuer uniquement sur cette question.
Ce, avant l’expiration de l’état d’urgence sanitaire déclaré en date du 23 mars 2020

– La Rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here