Nord-Kivu : « Binti » ou le film miroir de la lutte contre les violences sexuelles

0
278
views

Le court métrage « Binti » a été projeté pour la première fois le dimanche 01 novembre à Goma. Ce film, réalisé par Erickey XY 93 , a pour but d’etre visionné par les acteurs politiques, au-delà du public local, et tous ceux qui sont impliqués dans la lutte contre les violences sexuelles dans les zones en conflit.

« Binti » La survie pour dire long est une histoire d’une jeune femme, 23 ans, qui a été enlevée par des rebelles armés, amenée de force dans la foret puis violée 9 mois durant. Avant de s’échapper et d’etre suivie par une psychologue qui tentera de la guérir de l’amnésie traumatique totale dont elle souffre. Ce film de 25’ se veut de susciter le débat et de trouver des solutions d’ensemble aux problèmes dans la région Est de la RDC.

« Je me suis sentie privilégiée de jouer ce rôle difficile parce que c’est quelque chose que j’ai joué mais je ne l’ai jamais vécu », s’est confiée Cynthia Maarifa, actrice qui a joué le personnage de Binti. À elle de continuer : « Je suis de plus très honorée de faire passer un si important message à tous ceux qui suivront ce film. Ce sont les choses que plusieurs femmes vivent et c’est atroce. C’est donc très important qu’il soit projeté car tant que les gens voient et attendent, ils vont réfléchir et ainsi réagir pour la lutte contre les violences sexuelles ».

Un projet du cinéma pour égalité homme et femme

« Binti » reste l’un de trois courts métrages de Kivuland cinema and cultural center, qui a été appuyé par l’ambassade de la Grande Bretagne à Kinshasa et l’actrice américaine Angelina Jolie dans le cadre du projet : ‘’ Cinema for the defense of women’s right and gender equality ’’ (Cinéma pour la défense des droits des femmes et de l’égalité de genre).

Kivuland cinema and cultural center est un collectif de 10 jeunes cinéastes congolais crée en 2019 qui, à travers le cinéma, veut redonner espoir à la population de la sous-région affectée par les conflits armés et montrer à la communauté nationale et internationale, par le biais des medias sociaux, le rôle du cinéma dans la construction de la paix et de la cohabitation pacifique.

Cette série des projections, dont Binti était la première, va se poursuivre du lundi 02 au mardi 03 novembre avec les films « Jour de Justice », réalisé par Don Chirunza et « Outrage » de Mathe Kaskote. Ces deux autres courts métrages seront visionnés respectivement dans le quartier Ndosho et Bujovu.

David Kasi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here