Goma : Baptista Kawa, la danse pour s’affirmer dans la société

0
386
views

Baptista Kawa était le seul congolais à figurer dans le top 16 de Break Free Worldwide 2020, une compétition internationale qui réunit plusieurs danseurs au niveau mondial. Global Étudiant vous amène à la découverte de ce jeune danseur qui s’affirmer du jour au jour dans la sphère culturelle gomatracienne.

Baptista kawa jouant une pièce de danse dan un spectacle. Ph. Moses Sawasawa

Bathybboy, comme nom de scène, Baptista Kawa n’est plus à ce jour à présenter quand il s’agit de parler de la danse. Depuis une décennie, il se forge dans ce plaisir qui aujourd’hui est devenu son travail. Comme tous les jeunes de son entourage qui veut être artiste, Baptista a du combattre les stéréotypes de sa famille pour poursuivre son rêve de devenir danseur.

 » C’était un peu difficile pour moi de commencer la danse. On avait pas de lieux des répétitions, on attendait qu’après cours pour que nous dansions dans la salle de classe et cela en imitant les pas de danse des vidéos qu’on voyait dans les filmes et sur internet « , se souvient-t-il.  » Ma famille n’acceptait pas que je fais la danse, mais je faisais toujours objection malgré tout « , continue-t-il.

Celui qui a percé grâce au  » courage, discipline et détermination «  est membre du célèbre groupe Street Dance Compagny depuis 2012. Depuis, il enchaîne des performances et a su s’imposer parmi ses compères.

Le groupe Street Dance Compagny dans un spectacle. Ph. Moses Sawasawa

Baptista Kawa utilise son savoir faire pour le bien de la société. Au fil des ans, il aide plus d’un enfant de la rue à apprendre la danse et vivre dépendamment de cet art.  » À part subvenir à mes besoins, la danse aide plus dans la société surtout pour les enfants de la rue  » martele-t-il.  » Ils sont nombreux qui viennent à notre rencontre pour apprendre. Il y en a qui sont sorti de la rue et maintenant sont danseurs « .

À travers les pièces qu’il joue en solo ou en groupe, Baptista décrypte l’actualité de la RDC et propose des solutions aux mots sociétaux.

Son dévouement et son abnégation dans la danse lui est honorifique. Il est auréolé de plusieurs trophées internationaux et participe dans plusieurs festivals de la région. Le dernier en date est le All-Style Battle Champions, Battle for Hope au Rwanda où il est parvenu à être champion. Sa gibeciere compte aussi les trophées de Danse Ya Kivu Battle, de Goma Danse Festival et de Batalo Danse Festival de Kampala, en Ouganda.

Baptista Kawa n’est pas encore satisfait dans le parcours de son rêve et compte organiser le concours de danse, créer un festival, construire un centre d’encadrement ou encore un studio d’enregistrement dans le but  » d’aider les autres à réaliser leur rêve «  comme a-t-il conclu dans l’exclusivité avec Globaletudiant.net

La rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here