Goma : le projet  » Tufaulu Pamoja  » pour promouvoir la paix, la culture de la Non violence active et l’éducation civique

0
188
views

Durant deux jours, soit du 7 au 8 juin, dans la ville de Goma, au moins 35 jeunes responsables des différentes organisations et mouvements des jeunes ont participés dans un atelier formation organisé dans le contexte du projet  » Tufaulu Pamoja  » ( Réussir Ensemble ) , qui s’est fixé comme objectif d’apporter une contribution aux efforts fournis pour sortir la RDC du grouffe des violences.

La RDC est un pays doté de vastes ressources mais des décennies de conflit et d’instabilité ont conduit à une pauvreté généralisée, accompagnée de violence, de communautés divisées et de familles déplacées. Ces tendances ne sont pas sans conséquences car la RDC est actuellement classée 176e sur 187 pays dans l’indice humanitaire des Nations Unies. Elle est aussi classée 153e sur 159 pays dans l’indice d’inégalité entre les sexes en 2017, la violence contre les femmes et les filles étant particulièrement endémique dans de nombreuses zones touchées par les conflits, où plus de 2 millions de femmes ont été violées.

Le projet Tufaulu Pamoja a implémenté les plateformes de jeunes qui couvrent 8 provinces, dont le Nord-Kivu, et comprennent une série de groupes de jeunes ayant des objectifs similaires, visant à faire entendre leur voix, à gagner de l’influence grâce à leurs larges adhésions, à promouvoir l’éducation civique et la paix.

©️ Davius Faranga

 » L’implication devenue structurelle de la jeunesse dans les actes de violence persiste en RDC, et avec le nouveau gouvernement, il sera important et de manière urgente de promouvoir une culture de non-violence active et de transformation pacifique des conflits auprès des jeunes grâce à leur implication «  , a déclaré Nelson MANTAMA , coordinateur provincial du projet au Nord-Kivu.

 » C’est dans ce cadre s’est inscrit cette formation qui a eu comme visé de former les jeunes à une culture de la paix comme moyen de prévenir les conflits et de les faire passer d’une partie du problème à une partie de la solution, en promouvant leur dignité innée et en leur permettant de devenir des artisans de la paix dans la société et des outils puissants dans la lutte contre la violence « , continu-t-il.

©️ Davius Faranga

Les 35 jeunes participant dans ces échanges fructueux ont été aidés à devenir des cibles communicateurs sociaux dans la non-violence, la consolidation de la paix et la transformation des conflits. Ils ont été renforcés sur la gestion des structures locales et municipales en aiguisant leurs connaissances et leurs compétences pour travailler dans le domaine de la paix et la résolution des conflits. Au-delà, ils ont enfin été orienté et préparé pour sensibiliser d’autres jeunes à se convertir en communicateurs sociaux de la non-violence active, la consolidation de la paix et la transformation des conflits.

Ces échanges et formations ont laissés une place importante au caractère participatif, notamment en permettant aux participants de répondre aux différentes questions par eux-mêmes, sur base de leurs expériences.

David Kasi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here