SAKE : Le Centre Uhuru Knowlege sensibilise sur la lutte contre l’utilisation et le recrutement d’enfants dans des groupes armés

0
264
views

Uhuru Knowlege Center a célébré la journée internationale de l’enfant Africain, ce mercredi 16 juin 2021 avec les habitants de Sake, localité située à 27 kilomètres au Nord de Goma. Des enfants, jeunes et adultes sont venus assister à la danse traditionnelle et moderne, sketch, musique, slam autour des « droits des enfants », thème central de la journée.

« Nafasi ya watoto ni shuleni apana ndani ya kikundi kyenye kumiliki silaha » ( La place des enfants c’est à l’école et non dans des groupes armés NDLR), c’est le message clé véhiculé par les artistes locaux au cours de cette activité culturelle. Réné Byamungu de Goma a ainsi composé une chanson en impliquant les enfants de Saké. Cet artiste de Goma estime que les enfants ont plus de chance de réussir dans la vie en étant à l’école.

Toutes ces activités se sont déroulées en collaboration avec la Section Enfance de la MONUSCO. A part les leaders communautaires, les habitants de Sake ont été sensibilisés sur la lutte contre l’utilisation et le recrutement d’enfants dans des groupes armés. Après leur prestation sur scène, les enfants ont reçu des cadeaux tels que stylos et cahiers en signe d’encouragement.

Selon Jean-Marie Mushungagna, directeur de Uhuru, cette sensibilisation a commencé la veille dans des écoles de Shasha, localité réputée pour avoir beaucoup d’enfants soldats dans le territoire de Masisi et va se poursuivre dans d’autres écoles du groupement de Kamuronza et Muvingi Shanga. Jean-Marie a présenté le vœu d’étendre les messages dans les autres zones de conflits de la province du Nord Kivu en proie à l’insécurité.

De son coté, Justin Vuguvugu, de la protection enfance de la Monusco, souhaite mener un plaidoyer auprès des acteurs humanitaires pour décrocher des projets à long terme pouvant accompagner les enfants affectés par des conflits armés.

« Nous sommes tous acteurs de la protection et la promotion des droits des enfants. Il y’a des enfants qui partent dans des groupes armés parce qu’ils pensent qu’ils vont y trouver le nécessaire pour leur vie. Si donc au départ nous donnons tout ce qu’il faut aux enfants, nous pouvons espérer que ces enfants ne peuvent pas être tenté d’y aller » conclut Vanessa Kilanji, ambassadrice de la campagne sur l’éducation à Uhuru Knowledge Center.

Retenons que pour cette année 2021, la journée internationale de l’enfant africain a été célébré sous le thème:  » 30 ans après l’adoption de la charte : accélérer la mise en œuvre de l’Agenda 2040 pour une Afrique digne des enfants « . Ainsi, faisons de nos milieux des oasis de paix pour les enfants !

Albert Sivamwanza ISSE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here