Goma : défaillance de la SNEL ? Conquête par des sociétés privées

0
454
views

Pendant des décennies, la société nationale d’électricité, SNEL, a eu le monopole de distribution d’énergie électrique en RDC. En jjuin 2014, une loi a été votée à ce sujet.
Depuis, les sociétés privées desservent certaines villes de la RDC  et le public qui a tant souffert de délestages pendant plusieurs années semble soulagé.


A Goma, chef-lieu du Nord-Kivu, le besoin énergétique d’électricité est estimé à 40MW pour environ 1 millions d’habitants en 2021.
Néanmoins, la SNEL fournit à la ville 8MW. Cette insuffisance de puissance occasionne des délestages répétitifs voir même la coupure du courant électrique dans certains quartiers pendant plusieurs jours.

« De fois ; nous passons une semaine sans électricité. C’est choquant mais nous sommes habitués. Ce qui est encore plus étonnant est que la SNEL continue d’ envoyer des factures même quand on a passé plus de la moitié du mois sans électricité » explique Kavira avec un ton de désolation. Kavira est une femme de ménage qui habite le quartier Majengo situé au Nord de la ville, l’un des quartiers les plus délestés de Goma.


D’ajouter : « ici à Majengo  il n’y a pas beaucoup de gens influents. Ceux qui habitent le centre-ville ou les quartiers comme Himbi ont de l’électricité presque en permanence car le délestage ne dure que des heures dans cette partie de la ville. Ce sont les quartiers des hauts fonctionnaires et des officiels « 


Depuis 2016, des sociétés privées sont apparues dans la ville pour proposer des meilleurs services que ceux de la SNEL. C’est le cas de Virunga sarl énergie et de SOCODEE (Société Congolaise de Distribution de l’Eau et de l’Électricité) qui ont commencé à desservir certains quartiers du Nord de la ville (les plus délestés par la SNEL) et progressivement certains ménages du Sud aussi s’abonnent à leurs services.  » Avec la SNEL, on avait jamais de l’électricité en permanence mais depuis notre abonnement à SOCODEE  le courant ne bouge plus de la maison… » Un autre avantage de SOCODEE c’est son système de comptage. Dans chaque maison abonnée.


 » L’achat du compteur est obligatoire mais avec la SNEL les factures sont établies arbitrairement » affirme Jacques ; un jeune étudiant de l’université de Goma, sourire aux lèvres.
En 2019, la ville de Goma s’est dotée d’une centrale solaire, initiative de la société Nuru. Cette centrale photovoltaïque (destinée à transformer de l’énergie solaire en énergie électrique) produit une puissance de 1.3MW qu’elle vend à ses abonnés.
Depuis l’apparition des sociétés privées dans le commerce de l’énergie, certains clients toujours fidèles à la SNEL affirment que leurs services s’améliorent. « La SNEL perd des abonnés, elle essaie de mieux servir tous ceux qui restent fidèles à ses services. Il y a une année, on nous délestait pendant plus de 14 heures sur 24 mais aujourd’hui  nous n’avons que 10 heures de délestage environ » explique Raphael Bauma, un des fidèles abonnés de la SNEL du quartier Katoyi.


Les délestages de la SNEL ont plusieurs fois paralysés la ville de Goma en approvisionnement en eau potable, ce qui pousse la population d’aller chercher de l’eau au lac Kivu. Une situation à la base des cas de choléra et certains cas de noyade.


Lucien SEBUKE NGABO

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here