UNIGOM : L’espoir de la reprise des cours brisé ?

0
239
views

Les étudiants de l’Unigom n’ont pas revu leurs auditoires depuis trois semaines environs. Pendant
que l’espoir vers la reprise des cours jaillissait, les négociations entre le Comité de gestion et les
grévistes n’aboutissent pas et pour conséquence, les cadenas de tous les bureaux administratifs de
l’Université de Goma sont retrouvés glués jusqu’au dimanche 05 septembre 2021, par des personnes non identifiées se réclamant du syndicat. Cet acte, « dépourvu de bonne volonté » selon certains, semble repousser la reprise des cours.

Les auditoires de l’Unigom sont inoccupés depuis le vendredi 19 septembre 2021. Le matin du jeudi 1er septembre, soit au lendemain des négociations entre les deux parties précitées, les cadenas des
bureaux administratifs de l’Université de Goma sont toujours gluées notamment ceux du Campus Central, ceux de la faculté de médecine situés à l’hôpital général et ceux du Campus du Lac.


Dans la cours du Campus du Lac, il est presque 08h, heure qui marque le début
des activités dans plusieurs institutions, une foule d’étudiants de toutes les institutions confondues
(ISTM, UNIGOM, ISTA, ISSNT et ISTOU) l’envahissent et dans les petits groupes qu’ils forment, la situation à l’Université de Goma semble être le principal sujet de débat.

Au deuxième niveau, dans le couloir, on aperçoit certains étudiants de l’Unigom qui malgré la crise,
prennent quand-même la peine de venir se renseigner sur la situation et qui malheureusement rentrent avec des visages remplis de désolation. Non loin de là, dans la cours du Campus, le Porte-Parole Adjoint des étudiants de l’Université de Goma, Moussa Zihalirwa s’entoure des étudiants
qu’il essai de réconforter.

D’un ton rempli d’assurance, le surnommé « binoclard noir » dit : « gardons espoir chers camarades car nous, nous sommes acquittés de nos obligations en tant
qu’étudiants, notamment en payant les frais. Nous demandons aux autorités de résoudre le
problème le plus tôt possible car dans cette guerre, c’est nous étudiants qui sommes les principales victimes.
Pourtant nous avons envie de reprendre les cours et nous ne cesserons pas de le prouver »
.

Avant l’incident du 1er septembre 2021, certaines facultés avaient recommencé avec
les cours et les facultés restantes programmaient la rentrée. « Nous demandons aux étudiants de
rester en contact avec leurs facultés respectives, notamment par le biais des Chefs de Promotions,
nous vous mettrons au courant en cas de reprise des cours »
indique Emmanuel Ndibeshe, Vice-
Doyen chargé de la recherche scientifique dans la Faculté des Sciences de l’Information et de la
Communication, assit sur le balcon d’un secrétariat public non loin du Campus du Lac, dans lequel il
fait imprimer des dépliants de publicité de sa faculté destinés aux finalistes du secondaire dans ce temps d’Examen d’Etat. C’est parce que tout le matériel d’impression de cette dernière reste coincé dans son bureau.


Des questions se posent par l’opinion, comment est-ce que les grévistes ont-ils pu
gluer les cadenas des bureaux situés au Campus Central, pourtant depuis le début de la crise, des
agents de la Police veillent sur le bâtiment 24h sur 24 ?
Un dossier à suivre.


Lucien Sebuke

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here