NYIRAGONGO : Un an après l’éruption, Village d’Espoir lance la semaine du volcan

0
149
views

22 Mai 2021- 22 Mai 2022, un an jour pour jour que le volcan Nyiragongo est entré en éruption. A cette occasion, Village d’Espoir vient de lancer la semaine du volcan à Nyiragongo, au Nord de Goma, dans la province du Nord-Kivu dans l’Est de la RDC.

Tout a commencé par la projection d’un film court métrage de 7 minutes, intitulé « NYIRAGONGO, L’ÉRUPTION D’UN VOLCAN » tourné entre Mai et Décembre 2021 dans le territoire de Nyiragongo avec l’appui financier de l’UNICEF à travers le ministère Norvégien des Affaires Etrangères. Ce film présente un aperçu de l’éruption du volcan, des mouvements des populations dans la ville de Goma et le territoire de Nyiragongo et de la réponse déployée par Village d’Espoir dans le secteur de l’éducation d’urgence au sein de 12 écoles affectées avec l’appui financier de l’UNICEF et le ministère Norvégien des Affaires étrangères en faveur de 5415 écoliers.

Une année après, le devoir de mémoire amène Village d’Espoir à lancer la semaine du volcan qui consiste à commémorer cette journée historique pour la province du Nord Kivu, avec comme objectif de rafraîchir les mémoires des élèves sinistrés sur le caractère naturel du volcan Nyiragongo et de la nécessité d’assurer la veille permanente sur toutes les autres composantes de la configuration géophysique du Rift Albertin.

La semaine a commencé ce 21 Mai 2022 avec le Complexe Scolaire Nziyi en territoire de Nyiragongo ou 383 élèves (219 filles et 164 garçons) ont regardé attentivement le film dans lequel ils ont joué un rôle important. Elle se poursuivra jusqu’au 27 Mai 2022.

Pour Mr Luc AMANI, Expert en éducation inclusive et coordinateur de VILLAGE D’ESPOIR, la situation humanitaire dans la zone reste préoccupante et nécessite plus d’attention de la part du gouvernement et des bailleurs de fonds. Il indique que les enfants de cette région présentent encore les stress post-traumatiques et des flashbacks liés aux conséquences de la récente éruption sur leurs forces vitales. Pour lui, ces enfants devraient continuer à bénéficier d’un réarmement psychosocial et du renforcement de leurs compétences de vie courante à moyen et à long terme. Il note aussi que le renforcement de la cohésion sociale « le vivre ensemble » reste une priorité pour ces enfants qui, un mois avant l’éruption du volcan (Avril 2021), ont assisté aux violences communautaires qui ont engagé leurs parents KUMU et NANDE sur fond des manifestations contre la MONUSCO dans le Grand Nord Kivu.

Les parents de ces élèves ont, pour la plupart, perdu leur biens et sources de revenus de suite des coulées des laves, entre temps, ils doivent assurer la survie et le développement de leurs enfants, pourtant, ils ont encore des capacités de résilience fragilisées par les conséquences de la pandémie a COVID-19.

L’éruption du volcan Nyiragongo du 22 Mai 2021 et les coulées de lave avaient tué une trentaine de personnes, détruit des centaines d’habitations et causé des dizaines de milliers de déplacés.6 écoles étaient complètement calcinées par les mêmes coulées des laves dans ce territoire.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here