RDC : Les leaders des églises sensibilisés sur l’adhérence au traitement anti retroviral et la guérison par la foi

0
118
views

C’est au centre d’accueil Caritas à Goma, que la conseillère du gouverneur militaire du Nord-Kivu en matière de santé, Madame Prisca Loanda, a donné le go du séminaire sur l’adhérence au traitement antiretroviral et la guérison par la foi.

C’est dans le cadre de l’exécution de l’initiative et plaidoyer oeucumenique sur le VIH et SIDA (EHAIA), que le conseil oeucumenique des églises a réunis au tour d’une table plus de 40 leaders confessions religieuses, afin de non seulement leurs outillés, mais également de réfléchir sur comment rendre disponible la bonne information en ce qui concerne le traitement du VIH et SIDA.

C’est dans ce contexte que Madame Isis Kangudie, la coordinatrice régionale de l’Afrique centrale de EHAIA, a brossé l’aperçu générale de cet assise.

« C’est une manière pour nous d’encourager l’adhérence au traitement antiretroviral et la guérison par la foi. Nous avons élucider de manière claire la complémentarité de ces deux aspects. Nous nous sommes rendus compte que beaucoup de personnes qui vivent avec le VIH sont souvent attirées par les mouvements religieux qui leur promettent des guérisons miraculeuses, et par la foi, elles abandonnent totalement leur traitement, et souvent leur santé se détériore au pire. Nous sommes là pour les aider à comprendre t à faire surtout la part de choses. On peut toute fois continuer de prendre régulièrement ses médicaments, et espérer au même moment d’être guéri par la foi. » A t-elle indiqué.

Au tour de Madame Ayoko Wilson, coordinatrice de EHAIA au niveau de l’Afrique de l’Ouest d’expliquer les résultats attendus de cette activité.« Nous voulons renforcer en capacité les leaders religieux, ce qui nous permettra de voir d’une manière palpable sur le terrain le rôle s’ils vont jouer en matière d’adhérence au traitement pour les personnes vivant avec les VIH. » A dit Madame Ayoko Wilson.

Les leaders religieux qui ont pris par à cette activité n’ont absolument pas donné la langue au chat, ils ont à leur tour exprimer leurs avis par rapport à ce séminaire.« Vraiment, je remercie Dieu. Les impressions sont bonnes. Par rapport à tout ce que nous venons d’apprendre, c’est très bien pour nous. Ces leçons apprises nous permettront de donner la bonne information à ceux qui vivent avec le VIH. » A précisé l’une des participantes. Lancée ce 27 juin 2022, ce séminaire va prendre fin le 29 du même mois.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here